Rénovation de votre parquet

Rénover votre parquet - les différentes étapes

étapes rénovation parquet

La rénovation de votre parquet est différente de l'entretien. Il s'agit de remettre en état un parquet ancien ou abîmé qu’il soit en bois massif, flottant, mosaïque... Plusieurs raisons peuvent vous amener à rénover votre parquet vieillissant : taches, grincements, mauvaise planéité…
En effet, le parquet vieillit avec les années.  Noirci par le temps et abîmé par les nombreux passages, avec une bonne rénovation, un parquet ancien peut retrouver une seconde vie. Cette fiche conseils va vous permettre de comprendre comment rénover votre parquet. Afin de remédier au mieux à ces désagréments et offrir à votre parquet une seconde vie, il est primordial de respecter certaines recommandations ou de faire appel directement au professionnel Le Petit Parqueteur.

Diagnostic – Pourquoi rénover votre parquet ?

Etablir un diagnostic pour connaître les raisons qui vous amènent à rénover votre parquet est la base. Un ancien parquet peut présenter de nombreux défauts :
  • des petits trous (dus à des vers ou autres),
  • une mauvaise planéité (lames incurvées),
  • clous qui ressortent (tordus ou rouillés),
  • des grincements, présence de sciure de bois 

Quelques soient les défauts que vous pourrez constater, nous vous conseillons de prendre contact avec un professionnel du parquet.  Il examinera le sol afin de décider précisément s'il est préférable de le rénover, de le changer ou encore de poser un nouveau parquet sur l'ancien. En vous adressant à un spécialiste, vous éviterez ainsi de vous lancer dans une rénovation inadaptée. Le Petit Parqueteur se déplace chez vous et vous fait une estimation gratuite des travaux.

Rénovation de parquet abîmé

Remplacer une lame cassée

rénovation parquet abîmé Si une lame de votre parquet est abîmée ou cassée, il va falloir la remplacer.
Pour ce faire, faîtes un trou dans la lame à l'aide d'une perceuse afin de pouvoir introduire la scie et scier la lame dans le sens de la longueur. Ensuite, extraire la lame de parquet afin de la remplacer.
Pour un parquet collé, vous pouvez directement poser la nouvelle lame après avoir éliminé la partie inférieure de la mortaise qui bloque l'insertion de la nouvelle lame à la scie sauteuse.
Le parquet flottant est le plus compliqué à réparer, car les lames sont clipsées entre elles. Il est conseillé de démonter les lames en partant du mur le plus proche de la lame à changer.
S'il s'agit de changer une lame de parquet cloué, vous devez prolonger les lambourdes à l'aide de tasseaux de soutien. Insérer la lame en ayant éliminé la partie inférieure de la mortaise et clouez la lame dans les tasseaux.

Rayures ou impact

rénovation fissure parquet Pour reboucher les rayures ou les impacts de votre parquet, utilisez de la pâte à bois à base de résine. Attention,  il faut la choisir en fonction du parquet que vous possédez.
L’application se fait à l’aide d’un couteau à enduire. Enlevez l'excédant avant qu'il ne sèche. Ce n'est seulement une fois que toutes les fissures sont bouchées que vous pourrez procéder au ponçage.



Ponçage de votre parquet

Une des premières étapes de la rénovation d'un ancien parquet consiste généralement à le poncer afin d’obtenir une surface bien lisse. Cependant, il est indispensable de se munir du matériel nécessaire et de prendre certaines précaution avant de débuter le ponçage de votre parquet.

Matériel nécessaire

  • une ponceuse à parquet, que vous pourrez louer dans de nombreux magasins spécialisés,
  • pour votre sécurité, n'oubliez pas de porter un masque anti-poussières, un casque, des gants, des lunettes et des bouchons d’oreille,
  • du papier abrasif (gros grain, grain moyen, grain fin)
  • un aspirateur, Il est recommandé de passer l'aspirateur entre chaque ponçage.

Avant de commencer

Avant de commencer le ponçage de votre parquet, passez l'aspirateur. Si votre parquet est ciré, nettoyez-le également à l'eau chaude et au savon.
Evacuer la surface à poncer et fermer l’ensemble des portes car le ponçage génère énormément de poussières. Nettoyez soigneusement votre parquet, il doit être débarrassé de toute trace de cire et de vernis. Retirez toutes les pièces métalliques qui dépassent ou enfoncez-les avec un chasse clou pour éviter de déchirer vos bandes de ponçage. Enlevez les plinthes avec un tournevis à grande lame. Videz la pièce entière et calfeutrez le bas des portes. Vous pouvez ensuite commencer à travailler avec la machine.

Le ponçage

ponçage rénovation parquet Après le nettoyage / séchage de votre parquet, vous devrez le poncer.
Habituellement le parquet se ponce avec 3 papiers de verre différents : gros grain abrasif premièrement pour mettre le parquet à nu, grain moyen pour effacer les traces de passage et enfin, grain fin pour les finitions. 
Entre chaque opération, pensez à passez l'aspirateur. Terminez en passant un chiffon humide sur toute la surface poncée.


Dans quel sens poncer ?

  • Utilisez pour le reste de la pièce une ponceuse à parquet en prenant soin de bien plaquer la bande d'abrasif sur la semelle de la ponceuse, au risque de la casser.
  • Utilisez d'abord un disque abrasif à moyen ou gros grain, en fonction de l'état d'encrassement de votre parquet, pour finir par un grain fin.
  • Commencez à poncer la pièce par un bord, dans le sens de pose des lames, sans à-coups, sans forcer, ni trop vite ni trop lentement, pour obtenir un résultat régulier et homogène.
  • Une fois la ponceuse en route, avancez immédiatement pour qu'elle ne creuse pas le parquet.
  • Si vous avez un parquet en mosaïque, poncez de gauche à droite en diagonale.
  • Si vous avez un parquet ou plancher en lames, poncez dans le sens des fibres du bois.

Bon à savoir : Ne jamais s'arrêter quand la ponceuse est en marche. Si vous ne vous sentez pas « capable » de réaliser cette opération, faîtes appel à un spécialiste du ponçage.

Rénovation de votre parquet – la finition

finition rénovation parquet Ultime étape de la rénovation de votre parquet, la finition. Une fois la pièce entièrement poncée, procéder aux tâches suivantes :




  • Passez l'aspirateur,
  • Poncez une seconde fois avec un grain plus fin,
  • Passez ensuite une serpillère légèrement humide afin  d’obtenir une surface propre,
  • Laissez sécher 24 h.

Bon à savoir : Votre parquet une fois remis à neuf, il ne vous reste plus qu'à y poser une couche de finition avant de le cirer ou de le vernir. Cette couche facilite la vitrification, en bouchant les pores du bois ce qui permet d'obtenir un résultat de meilleure qualité. Une couche d'adhérence sera appliquée si vous souhaitez peindre votre parquet. Aucune couche primaire ne doit être utilisée si vous décidez d'utiliser de l'huile.

La finition du parquet

Il existe 3 types de finitions pour rénover votre parquet :

  • L'huile, cette finition donne un aspect naturel au bois et est très résistante et facile à entretenir. Pour  une finition huilée, appliquer en deux couches avec un rouleau.
  • Le vernis ou le vitrifié est économique et résistant même si sa finition demeure moins belle que l'huile ou la cire. Le vernissage s’applique au rouleau. Nous vous conseillons de faire appel à un professionnel pour ce type de finition.
  • La cire, finition naturelle et esthétique mais est moins résistante que le vernis. Appliquer la cire au balai ou au chiffon. Pour une bonne tenue et un beau résultat, comptez 2 à 3 couches.

Conclusion

La rénovation d'un parquet ancien demande beaucoup d'énergie, de savoir-faire et de temps, mais le résultat a infiniment plus de charme qu'un parquet neuf. Toutefois si vous souhaitez vous procurez un nouveau parquet, Le Petit Parqueteur vous propose ses parquets en chêne massif, parquet contrecollé et parquet stratifié à des prix très concurrentiels.